réfléchisseurs, unissez-moi !

la notion d’information personnelle, toute relative …

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National

Dans une décision datée de ce jour, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel met en garde Direct 8 et les méthodes utilisées pour ses reportages, suite à la diffusion d’un numéro d’Enquête d’actualité. Le CSA relève ainsi qu’ « une partie importante du reportage a été tournée en caméra cachée dans des lieux et au cours de moments privés. L’utilisation de ce procédé dans ces conditions, qui plus est par un journaliste usant d’une fausse identité, ne peut se justifier que par la nature des informations que la chaîne entend porter à la connaissance du public. »

L’autorité administrative indépendante ajoute : « le Conseil a relevé également que certaines personnes de l’entourage du candidat, filmées durant plusieurs semaines en caméra cachée, étaient tout à fait identifiables et n’ont pas fait l’objet d’un floutage, de même que les locaux du siège de campagne. Il considère dans ces conditions que D8 a méconnu les dispositions de l’article 2-3-8 de sa convention qui prévoient que « le recours aux procédés permettant de recueillir des images et des sons à l’insu des personnes filmées ou enregistrées doit être limité aux nécessités de l’information du public. Il doit être restreint aux cas où il permet d’obtenir des informations difficiles à recueillir autrement. Le recours à ces procédés doit être porté à la connaissance du public. Les personnes et les lieux ne doivent pas pouvoir être identifiés, sauf exception ou si le consentement des personnes a été recueilli préalablement à la diffusion de l’émission ».

Ce faisant, les méthodes barbouzardes et le manque de déontologie de l’animateur Guy Lagache sont dénoncés officiellement. Il est donc clair que l’émission, loin de toute neutralité, était un outil de propagande politique sous prétexte d’information. Guy Lagache doit démissionner, le groupe Canal + et D8 doivent en finir avec leurs procédés abjects. La plainte de Steeve Briois, directement concerné par les méthodes dénoncées par le CSA, est devant le procureur. Il attend bien évidemment de la part du groupe Canal + des excuses et espère que les juridictions pénales iront dans le sens de cette décision.

 

 

briois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :