réfléchisseurs, unissez-moi !

Les monstres étaient attendus… on ne s’est pas préparés

Il est confirmé que l’assassin de Nice , n’est pas un fiché S mais un vulgaire petit délinquant de banlieue. Cela confirme que la haine anti France et anti Française s’étend à toute une génération de déracinés et n’est pas réservée aux seuls extrémistes.

Il est temps d’engager une véritable lutte contre l’immigration légale et clandestine et a engager un processus de déchéance de nationalité pour ceux qui crachent sur notre pays.

UMP comme PS ont engendré cette situation en fermant les yeux pendant 40 ans sur ce racisme que personne n’ose nommer : le racisme anti-blanc

 

Publicités

1 commentaire

  1. S W

    Il est surtout vraiment temps de dire HAUT ET FORT ce qui ne va pas, et ce que nos dirigeants continuent d’occulter pour des raisons électoralistes primaires. Là c’est un GROS RAS-LE-BOL !!! DES VIES AURAIENT PU ÊTRE ÉPARGNÉES À NICE !!!

    Alors que la presse nationale nous parle dans un premier temps d’un Franco-Tunisien, qui au final se révèle être un Tunisien avec une carte de séjour dont la date d’expiration ne dépend que de la date de fin de son contrat de travail (chauffeur-livreur, alors qu’il y a tant de Français au chômage en France).

    Alors que Bernard Cazeneuve semble chercher bien rapidement de la radicalisation extrémiste chez cet assassin, afin d’expliquer cette tuerie, alors qu’il n’y en a pas, (au moins nos gauchistes ont arrêté de nous parler d’actes isolés… ; c’est qu’il leur en faut du temps pour ôter leurs œillères), l’excuse du radicalisme ne prend pas cette fois-ci, désolé M Cazeneuve.

    Alors qu’à Vienne même nous pouvons nous rendre compte des dégâts qu’amènent ce soit disant multiculturalisme : des jeunes venus volontairement troubler la fête lors des demi-finale et finale du Championnat d’Europe des Nations, cours Briller, brandissant des drapeaux algériens (alors que ces jeunes sont franco-français – désolé je ne mets pas de majuscule), leur seule volonté, à quinze ou seize an étant de « se faire du sale français » selon leurs dires.

    Alors que nos villes, nos cités, nos quartiers, sont des bombes prêtes à imploser, des bombes anti-France. Que devons-nous faire ? Que pouvons-nous faire ? Doit-on s’armer ?

    J’ai juste peur, peur d’être Français désormais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :