réfléchisseurs, unissez-moi !

Les actes anti-musulmans , une comparaison purement politicienne !

Un article incroyable : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160722.OBS5152/pres-de-lyon-les-actes-anti-musulmans-rappellent-les-methodes-nazis.html

1

 

A en croire le gouvernement, et déjà le précédent, les musulmans de France seraient les victimes… de tout et de tous, même de leurs propres extrémistes, comme en témoigne les entretiens audio-visuels accordés aux victimes de l’attentat de Nice, orientés principalement vers celles de confession musulmane, laissant ainsi penser qu’elles sont les premières touchées, les premières victimes et, une fois encore, qu’elles seraient les souffres douleurs de leurs congénères extrémistes. Ce phénomène, largement appuyé par la caste qui appelle à « ne pas faire d’amalgame », n’est pourtant un secret pour personne, comme l’atteste les nombreux jeux de mots ironiques repris sur les réseaux sociaux tels que « padamalgam », « lévalordelarepublik » ou encore « levivransembl ». On en oublierait presque que les principales victimes du racisme, sont les occidentaux, les blancs.

Suite aux tueries, les premiers à attendre protection de l’Etat ne sont pas les musulmans mais les occidentaux, premières cibles des terroristes, mais également des délinquants de tous poils.

La presse larmoyante n’arrête pas là cet abject comportement discriminatoire. Alors que les églises, pourtant historiques pour la plupart, sont transformées, souillées et profanées de plus en plus souvent, tout comme les cimetières, que les actes christianophobes n’offusquent plus personne, tel le comportement ouvertement haineux des exubérantes exhibitionnistes et pseudo-féministes « FEMEN », la priorité politico-médiatique ne s’attarde que sur les rares cas d’actes islamophobes (mais en pleine croissance, le peuple soumis français ouvrant un œil de son « sommeil lobotomial »).

 

Bien évidement, on ne peut cautionner certains actes issus de la colère à l’encontre d’une communauté sur le seul principe que certains de leurs congénères font partie des plus fous de la planète; mais on pourrait malgré tout y comprendre le message d’un peuple qui craint pour son avenir et qui a perdu toute confiance envers une justice orientée qui devrait pourtant s’atteler à le protéger, lui, le traditionnel, qui respecte les lois de cette nation adaptées à sa culture, païenne, judéo-chrétienne, mais jamais islamiste. Non, ce n’est pas lui le centre d’intérêt de la caste, c’est l’électorat musulman grandissant, submergeant.

 

Comme d’innombrables lieux de cultes ( 810 au dernier recensement pour les églises chrétiennes, soit une augmentation de 20%, ainsi que 808 actes antisémites, dont la prise d’otage des terroristes), la grande mosquée de Lyon a subit un acte d’une gravité immense : des graffitis

(source :  http://tempsreel.nouvelobs.com).

Certes, les inscriptions islamophobes n’ont rien d’agréable et les menaces qui les accompagnent méritent une attention particulière. Néanmoins, ces menaces quotidiennes sur les murs de nos églises n’apportent pas tant d’empathie de nos médias-lobotomisés qui ne discernent plus la nuance entre neutralité et ralliement à la caste; sous couvert de rester neutre, le mot d’ordre serait d’avoir l’œil critique… envers l’opposition au système, les patriotes !

Comme bon nombre d’Imams habitués à gérer la mansuétude médiatique, celui de la grande mosquée de Lyon s’est empressé de condamner ces actes en ces mots :

« Je condamne […] ces actes ignobles qui, en désignant à la vindicte votre communauté [musulmane], rappellent, ni plus ni moins, les méthodes qui conduisirent les nazis à la Nuit de Cristal. »

Rien que ça.

Ainsi, alors que nul terroriste sur le sol européen n’a été comparé aux NAZIS des années 40, une inscription sur une façade, aussi haineuse soit-elle, suffit à faire la comparaison la plus ignoble qu’il soit dans notre République-fantasmagorique. On peut tuer 85 personnes à Nice et être considéré comme un dépressif voire un radicalisé soudain ( certains oseraient même le mot « divin »), on peut tuer à Paris au Bataclan – ou en Belgique – et être considéré comme des soldats de l’Etat Islamique (soldat? non bourreau !), justifiant ainsi les morts comme dans n’importe quelle guerre, mais une simple inscription d’ados sur une façade, fait de vous le plus grand criminel de l’histoire.

Ce parti-prit insupportable génère des colères auprès de nos congénères tout-à-fait louables. Il est bien de la responsabilité de nos dirigeants, des médias, de relayer les informations de manière neutre afin que le peuple réagisse aux faits, et non pas à la colère elle-même engendrée par l’injustice subit par ceux qui sans-cesse sont considérés comme les bourreaux d’une société dont ils sont exactement le contraire. Le racisme prédominant en France est bien un racisme anti-blanc, – qui inclut les occidentaux de culture chrétienne et juive -, les deux religions étant assimilées aux yeux des racistes nouvellement arrivés sur notre continent, souvent issus de la troisième génération d’immigrés du continent africain, auxquels il faut maintenant ajouter les clandestins considérés comme des réfugiés pour mieux ouvrir la « porte » de Pandore (la boite étant trop petite pour contenir le projet funeste des technocrates).

Fort heureusement, cette condescendance générale abjecte à l’encontre des patriotes renforce la bravoure des militants nationaux !

 

 

Source: http://www.christianophobie.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :